Bienvenue à bord de Jasmin !

11. De Crinan à Oban

On a quitté le canal lundi matin 13 juin et parcouru comme des flèches les 24 milles nous séparant d’Oban, poussés par le courant autant que par le vent ! Des pointes à 9 noeuds, trop vite pour pêcher à la traîne…

Beau temps et belle mer. A 12h on pique-niquait dehors sur le pont au soleil même s’il faisait frais et à 14h on s’amarrait à Oban.

Oban se dit la capitale des fruits des mer et le fait est qu’on en trouve de fameux notamment sur le port, cuisinés en plein air et mangés sur des tables en bois sans chichis.

Langoustines, St Jacques, moules, crabes, crevettes ou saumon : de quoi se lécher les babines !

Mais à un jet de pierre, sur l’ile de Kerrera, en traversant la baie, il y a une petite marina où nous avons eu la chance d’acheter à des pêcheurs des St Jacques tout juste sorties de l’eau…

Un pur régal !

La visite de la ville aurait dû commencer par la distillerie mais faute de réservation préalable ce ne fut pas possible. Ceci dit le whisky dans son ensemble est plus cher en Écosse qu’en France !

Il y a également sur les collines une sorte de « Colisée » construit par un mécène fin XIX pour donner du travail aux chômeurs : le seul intérêt de cet ouvrage est le point de vue sur la ville.

La cheminée de la distillerie…Vue sur la ville

Oban est un port de pêche et de commerce très actif. De nombreux ferries desservent les îles alentour.

Belle balade le long de la baie et quelques boutiques sympas…

Le mini port de plaisance est mal protégé, plutôt cher et ne vous garde pas plus de 3 nuits mais il est tout près du centre. On ne peut pas tout avoir !

On est cependant bien mieux en face à la petite marina de Kerrera à 1km à peine, d’autant plus qu’on y trouve une laverie, ce qui est rare ici.

On quitte Oban aujourd’hui pour visiter plus a l’ouest l’ile de Mull puis on reviendra en principe en fin de semaine pour le festival de « shanties », les chants de marins.

Les photos n’ont pas été prises le même jour, ça ne vous aura pas échappé

10. Dans le canal…

Il n’est pas au midi, il est plutôt petit mais il faut être costaud pour le traverser : qui est-ce ?

Le canal Crinan !

Environ 15km de long, il traverse la péninsule du Kintyre et rejoint de l’autre côté la mer des Hebrides à Crinan. Doté de 15 écluses dont deux seules sont électrifiées il nécessite beaucoup de force pour pousser les portes à l’ouverture ou la fermeture ou tourner la manivelle qui actionne l’ouverture des trappes qui libèrent l’eau…

Il a été inauguré en 1801 et a permis de désenclaver la région autant que d’éviter de faire un grand détour entre la région de Glasgow et les villages et îles des Hebrides de l’ouest.

Aujourd’hui ne transitent que des bateaux de plaisance mais autrefois des navires de commerce transportaient notamment du grain et des œufs !

Les maisons le long du canal

Nous sommes ce soir au milieu du canal. Il a fait une grosse averse et les 6 marins des 3 dériveurs derrière nous se sont bien mouillés !

Pour nous repérer en Écosse allez sur l’onglet « Jasmin-Le bateau » et cliquer sur «  position SPOT »

9. 1ers bords, 1ères impressions

Apres 3j de visite à Glasgow départ ce matin à 7h15 de la marina James Watt.

Vent nul et beau temps voilé presque chaud

Les vieux docks sous le soleil matinal

On a croisé un sous-marin en manœuvre et la police avec pour nous éloigner…

Poussés par un fort courant nous sommes arrivés plus tôt que prévu au mouillage prévu pour le déjeuner ce qui nous a permis de descendre à terre pour nous balader…

On a mouillé près de Pen Duick VI…

Déjeuner à bord cuisiné dès hier soir donc à réchauffer seulement…puis sieste (on s’était levés tôt !).

Puis remontée d’un bras de mer entre des collines verdoyantes et ce soir à l’ancre pour la nuit face aux prés des vaches…

8. Bientôt le départ !

Nous sommes 3 mousses qui allons rejoindre le Capitaine jeudi 2 juin.

Nous resterons 3 jours à Glasgow afin de visiter un peu la ville puis le 6 ce sera le départ vers Oban. Le Capitaine doit piaffer d’impatience de monter les voiles enfin après un mois pénible…

Espérons en effet que le temps sera un peu plus clément que ces dernières semaines où le Capitaine s’est plaint de forts coups de vents, de froid, de pluie, de pluie et de pluie : ça mouille par là-bas ! Du coup il n’a pas pu se nicher au fond d’un loch à l’ancre, loin de la civilisation : c’était trop risqué par fort vent, tout seul à bord pour en même temps remonter l’ancre (à l’avant) et manœuvrer (à l’arrière).

Les détails du trajet sont à lire dans la colonne à droite, rubrique « Glasgow – Oban »

7. Souvenirs du convoyage

Quelques belles photos envoyées par Alain. Grand merci.

Durant la traversée…
Il est pas beau mon Capitaine ?
Arrivée aux Scilly
Scilly
A la James Watt marina
A quai à James Watt
A la James Watt marina
Dans le loch Long

6. Calme, luxe et…corvées !

2 semaines ont passé depuis le départ du Légué le 16 avril. Après quelques péripéties dues au fort vent les marins ont pu se reposer 2/3jours à l’arrivée.

Devant un hôtel ***** au fond du loch Long : beau site mais…grande fraicheur !

Samedi 30 un premier marin a quitté le bord et ce matin 2 mai, le deuxième a pris le bus direction l’aéroport…

Il reste donc un mois pile à mon Capitaine préféré avant que je le rejoigne avec nos amies.

Il s’est installé pour une semaine dans la marina James Watt et pourra donc profiter des commodités du port (douche notamment) et de la ville de Glasgow.

Mais il va d’abord s’acquitter des tâches ménagères d’usage : nettoyages divers, lessives, rangement et avitaillement. Bref une vraie fée du logis avant de songer à rejoindre un petit loch tranquille…